Allaitement et Prématurité. Partie 3

04 Août 2022 Mère'Veille & Béa'titude Oralité et alimentation du tout petit

TRANSITION VERS L’ ALLAITEMENT AU SEIN : De la patience et de l'attention pour suivre le rythme du bébé

Cette transition sera différente et plus ou moins longue selon chaque enfant. Il est important de ne pas vouloir brûler les étapes. Vous devez faire un petit pas après l’autre et surtout vous laissez guider par ce que votre enfant vous dit de lui. Il sera votre meilleure boussole pour avancer.

 

Pour les grands prématurés qui ont subi une hospitalisation longue et des soins douloureux voir parfois agressifs au niveau de la shère ORL. Il faudra dans un premier temps réinvestir cette zone pour qu’elle redevienne une zone de plaisir et de réconfort.

Cela pourra passer par le peau à peau ( qui a, on le sait de nombreuses vertus pour le bébé prématuré), la succion d’une tétine, la succion d’une compresse ou d’un petit coton tige imbibée de lait maternel (que l’on pourra au préalable lui faire sentir), les massages du corps mais aussi du visage (qui vont lui permettre de se réapproprier son petit corps), les stimulations oro-faciales ...

 

Ce qui va aider votre tout petit à téter au sein

 

 

1) Le peau à peau le plus tôt possible et le plus longtemps possible

« Pour l’enfant prématuré, c’est une mise en situation qui va lui permettre de manifester son comportement inné de recherche du sein ; chaque séance de peau à peau constitue un prélude, un apprivoisement aux premières tétées et les bébés qui ont fait beaucoup de peau à peau tètent plus tôt »

3) Observer votre bébé

Par ces signaux il vous dit quand il est prêt et quand il ne l’est pas.

Des signes de retrait, un détournement du regard, des trémulations, une extension motrice, un bâillement, un hoquet vous indique un état de fatigue ou de désorganisation. Au contraire des mouvements de succion, une attitude en flexion, des mains au visage vous indiquent qu’il est en mesure d’être mis au sein.

3) Éviter une surcharge de stimulations.

Si votre enfant vient de subir de nombreux examens, d’avoir son bain … et si en parallèle il est soumis à des lumières vives, des bruits intenses … il y a des fortes chances qu’il se soit désorganisé (voir au dessus) et donc pas à même de téter.

4) Ne pas attendre un certain terme pour le mettre au sein.

Jusqu’à un certain temps il était de coutume de ne pas mettre les enfants au sein avant 34 sem (on considérait que seulement à ce moment là ils étaient capables d’avoir une coordination succion-déglutition-respiration). Or on se rend compte maintenant que certains prématurés sont capables de faire une tétée dès 31-32 SA .

Le seul critère pour la première mise au sein ce n’est donc pas son terme mais sa stabilité physiologique.

Alors bien sûr il ne va pas téter tout de suite. Au début cela sera juste un sein contact puis il le léchera, viendra ensuite la tétée non nutritive puis la tétée nutritive.

Un bon outil pour savoir où il en est c’est la fleur de lait. Plus son score est élevée plus la tétée devient efficace !

 

5) Positionner votre bébé en prise asymétrique et réaliser la compression mammaire pour optimiser le transfert de lait.

6) Accepter qu’il ne peut pas passer du rien au tout.

Avant qu’il n’arrive à faire des tétées efficaces à chaque mise au sein, il faudra un certain temps qui lui sera propre et qu’il faudra respecter. Durant ce temps il vous faudra alors continuer à tirer votre lait pour entretenir une bonne lactation. Et parallèlement à ça il faudra compléter votre enfant pour lui permettre une prise de poids optimale. Dans le cadre d’un allaitement maternel on conseillera de préférence des méthodes telles que : alimentation par sonde, à la tasse, au doigt ou encore à l’aide d’un dispositif d’aide à l’allaitement (DAL) plutôt que le biberon.

7) Respecter son rythme

Il arrive fréquemment que des enfants à 34 sem commencent à avoir des tétées efficaces mais qui à 35 sem se mettent à ne plus vouloir téter, à être plus endormi ou plus fatigable. Rassurez vous ce n’est pas une régression. Il a juste besoin de se reposer et de faire une pause face à ces grandes acquisitions.

 

ET APRÈS LA SORTIE

Une fois sortie, il est fort possible que vous ayez encore besoin de soutien.

D’autant que la sortie de l’enfant et son retour à domicile peuvent réactualiser des angoisses de mort ou de séparation. Comme un « stress post traumatique » ...

Ces sources de stress peuvent se poursuivre de longs mois après le retour de l’enfant à domicile et il n’est pas rare que les parents voient leur capacité à gérer leurs émotions s’épuiser, en particulier lorsqu’ils se retrouvent seuls à domicile sans les appuis que leur apportait l’environnement hospitalier.

Alors N’HÉSITEZ PAS A DEMANDER DE L’AIDE !!!!

 

- De l’aide pour gérer vos tâches domestiques, quotidiennes …

- De l’aide pour vous soutenir dans votre allaitement

- De l’aide pour vous permettre de gérer les émotions qui peuvent vous submerger et qui sont normales. Parler de votre expérience de la naissance et de l’hospitalisation de votre enfant, de votre incertitude vécue et de toutes vos émotions fortes et contradictoires ressenties par rapport à votre bébé est ESSENTIEL !!!

 

CRÉEZ VOUS UN RÉSEAU DE BELLES PERSONNES QUI SERA VOUS COMPRENDRE ET VOUS ACCOMPAGNER !!!

 

Je serais ravie de faire partie de celles-ci.

Bien à vous et avec tout mon cœur.

Béatrice


Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !

Derniers articles

J'ai rencontré ...

05 Déc 2022

Une rencontre, c'est un cadeau de la vie ...
 
Vous êtes entrés dans ma vie
Comme on entre dans un lit
Avec délicatesse de peur de me froisser
Avec amour pour à jamais y rester
 
Vous m’avez fait p...

S' attacher ...

06 Nov 2022

A travers des histoires de parents , mes réflexions …
 
 
Dernièrement, une maman qui se trouve en menace d’accouchement prématurée, me faisait cette réflexion « je ne veux pas TROP m’attacher à ce...

Peau du tout petit et cosmétiques

14 Oct 2022

Particularités de la peau chez le tout petit et comment en prendre soin ?
 "La peau est organe, matière esthétique, interface, tissu de créativité artistique, observatoire sociologique. Elle cont...

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.